COVIGIE, un pont entre les professionnels de santé de premier recours et les autorités sanitaires dans le cadre de l’épidémie de COVID-19

Le projet COVIGIE en quelques mots

Les professionnels de santé de premier recours sont aux avant-postes de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, aux côtés des soignants hospitaliers. Or les autorités sanitaires ne disposent pas aujourd’hui d’un relais d’informations structurées leur donnant accès à une vision agrégée et en continu des retours d’expérience des soignants extrahospitaliers.

COVIGIE vise à permettre aux soignants de premier recours de signaler en temps réel des informations liées à la pandémie, via une plateforme centralisant leurs retours, les analysant et les structurant à destination des autorités. L’objectif premier du projet est ainsi de faciliter l’information et la prise de décision des pouvoirs publics et de bien articuler l’action conjointe avec les soignants de premier recours.

Un dispositif efficace au service d’une problématique de santé publique

Le projet s’adresse à tous les professionnels de santé de premier recours : médecins généralistes et spécialistes, pharmaciens d’officine, infirmiers, aides-soignants, personnels soignants en EHPAD…

COVIGIE leur permet de signaler et partager :

  • Les faits médicaux importants constatés sur le terrain : formes cliniques insolites, signaux faibles présentés par les patients, modes de transmission virale inhabituels, etc ;
  • Les difficultés rencontrées dans l’exercice de leur métier ;
  • Les solutions trouvées, initiatives locales, suggestions de mesures à mettre en œuvre.

La plateforme web COVIGIE a vocation à être alimentée tant de contributions individuelles que de contributions issues de groupes d’échanges locaux existant sur le terrain (boucles de mails, WhatsApp…), remontées par des correspondants COVIGIE désignés au sein de chaque groupe. La capitalisation sur les outils de discussion réellement utilisés par les praticiens vise à maximiser la remontée d’informations.

L’analyse des données sera appuyée par des outils d’IA afin de faciliter l’exploration de données nombreuses et peu structurées et permettre la publication de synthèses à diverses fréquences et diverses destinations.

Les synthèses ainsi réalisées sont destinées aux autorités nationales comme régionales, ainsi qu’aux professionnels de santé.

Un calendrier de lancement resserré, une montée en puissance rapide

La première version de la plateforme web COVIGIE, a été mise en ligne la semaine du 13 avril 2020, avec la publication d’une première synthèse le 21 avril.

Le dispositif sera progressivement affiné et enrichi de fonctionnalités complémentaires (sondages permettant d’approfondir les retours…), dans une logique de développement agile.

Les porteurs du projet

Le projet est porté par des organisations de soignants de premier recours : la Société Française de Médecine Générale (SFMG), la Société Française des Sciences Pharmaceutiques Officinales (SFSPO) et le Collège de Médecine Générale (CMG).

La maîtrise d’ouvrage est assurée conjointement par Open Rome, bureau d’ingénierie en santé et environnement, et OpusLine, cabinet de conseil dédié aux acteurs de la santé.

Un conseil scientifique a été constitué afin d’orienter les travaux, valider leurs contenus et la nature des publications.

Un comité d’éthique a également été mis en place.

Le financement du projet est en cours de constitution. Les sociétés Open Rome et OpusLine ont financé le lancement ; dans l’attente de subventions publiques, des partenaires financiers sont sollicités dans le champ de la protection sociale (mutuelles, institutions de prévoyance, assisteurs).

Retour à l’ensemble des actualités