Intervention d’Alix Pradère à la conférence-débat de l’Ipse – Numérisation, big data, utilisation de la donnée : quels challenges pour la protection sociale ?

Le 25 janvier 2017, l’Ipse a organisé une conférence-débat sur le thème « Numérisation, big data, utilisation de la donnée : quels challenges pour la protection sociale ? ». L’exploitation de la donnée touche tous les secteurs et constitue aujourd’hui un enjeu majeur pour un nombre important d’acteurs. Si les opportunités se démultiplient, des inquiétudes se développent également. L’usage de la donnée et les pratiques qui en découlent posent des questions sur notre modèle de protection sociale : mutualisation des risques, solidarité et protection des plus fragiles.

Alix Pradère, associée fondatrice d’OpusLine, est intervenue lors de cette conférence-débat sur le sujet « digitalisation, big data, algorithmes : autres modèles, autres rôles des acteurs de la protection sociale ».

Le big data et l’algorythmie provoquent des transformations profondes dans la société. Ces innovations entraînent un réel questionnement sur le positionnement des acteurs de la protection sociale quant à l’adéquation de leur offre. L’usage de ces technologies doit permettre aux acteurs d’individualiser les expériences des patients/assurés et de mieux cibler les besoins mais non aux dépens des fondements de la protection sociale. Pour s’adapter aux évolutions de la société, la protection sociale doit réinterpréter ses propres valeurs :

  • La protection des données doit se faire avec le consentement du client
  • Le périmètre de solidarité doit évoluer pour garantir sa soutenabilité et sa pertinence
  • Le but visé doit être l’efficience et l’individualisation de l’expérience pour mieux mutualiser, être sûrs d’avoir une utilité sociale.

Retrouver les actes de la conférence-débat ici : http://www.euroipse.org/11237/

Pour en savoir plus sur nos analyses et notre accompagnement :

Alix Pradère, 06 60 11 95 52, alix.pradere@opusline.fr

Retour à l’ensemble des actualités