LA REVUE DE PRESSE ANNUELLE D’OPUSLINE – 2020

Janvier 2020

LE BIG BANG DE LA RÉFORME DU 100% SANTÉ

Depuis le 1er Janvier 2020, l’achat de lunettes de vue et la pose de couronnes ou de bridges pourront se faire sans reste à charge pour les patients.  Une révolution pour l’accès au soins et une bonne nouvelle pour les 10% de Français qui renoncent à s’équiper de lunettes de vue.
Une réforme qui va impacter l’ensemble de la filière de l’optique en France : ” Ils sont obligés de revoir leurs conditions d’achats auprès des fabricants et de repenser les circuits de vente en magasins” estime Alix Pradère, associée co-fondatrice du cabinet.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eNY0

OpusLine part of Accenture est très fier d’avoir accompagné de nombreux acteurs de l’assurance dans la mise en œuvre de leur stratégie d’adaptation à la réforme du RAC0 !

LE RESTE À CHARGE ZÉRO TROUBLE LES OPTICIENS

Le 1er janvier, la réforme du “100 % santé” a franchi une étape majeure avec la mise en place du remboursement intégral des lunettes. Inquiets pour leurs marges, les professionnels affûtent leurs stratégies. Selon Alix Pradère, associée co-fondatrice d’OpusLine, “les enseignes qui s’en tireront le mieux seront celles qui joueront à fond la carte du 100 % santé”.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eNYV

OpusLine part of Accenture est très fier d’avoir accompagné de nombreux acteurs de l’assurance dans la mise en œuvre de leur stratégie d’adaptation à la réforme du RAC0 !

 

FÉVRIER 2020

LES COMPLÉMENTAIRES DOIVENT-ELLES FINANCER L’INNOVATION ? L’EXEMPLE DES CAR-T 

Les CAR-T sont une innovation thérapeutique. Mais elles obligent à redéfinir de nouvelles frontières en matière de production avec à terme un rôle majeur pour les hôpitaux. Sur la question de la prise en charge, une étude suggère la participation des complémentaires. Pourquoi ne pas “envisager à terme une évolution dans l’articulation des financements entre régime obligatoire et régime complémentaire dans le cas où un financement public ne saurait soutenir seul une telle responsabilité ” ?

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eNZP

RAMSAY SANTÉ SUIT, AVEC SUCCÈS LE RÉGIME NORDIQUE

Le modèle suédois repose sur les centres de soins primaires, qui accueillent les patients pour des soins de premiers recours. Seuls les cas nécessitant un équipement médical de pointe sont orientés vers l’hôpital. Selon Alix Pradère, associée co-fondatrice , “le projet de Ramsay Santé s’inscrit dans la façon dont l’offre d’hospi­talisation et les besoins de santé évoluent”. “En développant une offre intégrée, les groupes privés maillent le territoire avec une offre de soins au plus près du patient” pour Joëlle Bouet, associée.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eQMZ

MARS 2020

LE PARI DU TIERS PAYANT ENTRE L’HÔPITAL ET LES ASSUREURS SANTÉ

L’année 2020 devrait être marquée par la généralisation du tiers payant dématérialisé entre l’hôpital et les assureurs santé. ” Pour une fois, c’est une évolution importante au bénéfice des assureurs et pas seulement une contrainte “, remarque Alix Pradère, associée co-fondatrice.
Pour les Ocam, le choix du déploiement du ROC leur appartient. “Quand les établissements basculent, ils passent exclusivement en ROC et suppriment toutes les autres modalités d’échange avec les Ocam. S’ils ne sont pas prêts, cela risque de dégrader leur gestion “, explique Alix Pradère.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eQN4

LES FRANÇAIS APPRENNENT À VIVRE À DISTANCE

Effets secondaires de l’épidémie de Covid-19 et du confinement décrété par le gouvernement, de nouvelles pratiques voient le jour et se popularisent grâce aux outils numériques. Selon Alix Pradère, associée co-fondatrice, cette crise “achève de démontrer l’utilité et la pertinence d’intégrer la télémédecine dans la pratique quotidienne des médecins”. 

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eQN8

OpusLine est très fier d’avoir œuvré, depuis 2012, au développement de la télémédecine en France.

LE CORONAVIRUS VA-T-IL IMPOSER LA TÉLÉCONSULTATION ? 

Dopée par l’épidémie de Covid-19, la téléconsultation devrait s’imposer, une fois la crise passée, en changeant peut-être même le paysage médical. “La téléconsultation permettrait une prise en charge plus précoce des patients vivant dans des déserts médicaux (…) C’est en proposant la téléconsultation, en plus de la consultation en cabinet, que les médecins éviteront la fuite de leurs patients”, selon Alix Pradère, associée co-fondatrice.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eQNa

OpusLine est très fier d’avoir œuvré, depuis 2012, au développement de la télémédecine en France.

ÉVALUATION DES MÉDICAMENTS INNOVANTS : LE PLAN DE LA HAS AU CRIBLE DES EXPERTS

En réponse aux critiques récurrentes des industriels concernant les délais et critères d’évaluation qui s’avèrent inadaptés pour les médicaments innovants, la HAS a publié fin janvier un plan d’action qui intègre plusieurs avancées. ” La mise en œuvre de dispositifs spécifiques, voire dérogatoires, permettant un accès facilité au marché pour les produits innovants, assorti d’un système de suivi en vie réelle, est une mesure particulièrement importante pout les thérapies géniques” considère Olivier Floch, associé en charge de l’industrie pharmaceutique.

AVRIL 2020

DÉPENDANCE : L’AIDE AUX AIDANTS, UN ENJEU POUR LA COMPLÉMENTAURE SANTÉ

Etude sur les aidants réalisée pour L’Argus de l’assurance et OpusLine : Mise en lumière des besoins des 3,2 millions de proches aidants et du rôle que doivent jouer les complémentaires santé à leurs côtés.

“Les organismes de complémentaire santé sont perçus comme légitimes sur le terrain des services pour aidants” selon Audrey Berling, associée.
“Les complémentaires ont besoin, pour se positionner sur la dépendance et l’aide aux aidants, d’une clarification entre ce qui relève de la sphère publique et de celle des acteurs privés. Et, plus que le report du projet de loi, l’absence de vision sur les intentions des pouvoirs publics à ce sujet fragilise leurs réflexions et actions.”

Retrouvez cette étude : https://bit.ly/3cqG4Qi

MAI 2020

PAROLES DE LAUREATS : ALIX PRADERE

Face à la crise, chaque jour, les lauréats et alumni Choiseul, mais aussi plusieurs de leurs amis et partenaires, réagissent. Une série d’échange avec ces intervenants partageant leur vécu, expose leurs stratégies de rebond et livre leur vision du « jour d’après ».

Alix Pradère, associée co-fondatrice, et partenaire du Club Choiseul, s’exprime : « La crise a montré un défaut de vision globale et partagée entre tous les acteurs de la santé ; elle a montré que le pilotage était encore en silo et que les pouvoirs publics intégraient insuffisamment les ressources du privé. »

Retrouvez l’ensemble de l’interview : https://urlz.fr/czAI

L’EHPAD HORS LES MURS

Audrey Berling, associée, a témoigné sur la naissance du concept d’EHPAD hors les murs pour Parité Assurance. L’EHPAD « hors les murs » est un dispositif permettant aux personnes âgées dépendantes de bénéficier à domicile des services et des technologies disponibles en EHPAD. Ce concept révolutionne la place de l’EHPAD dans la société, le faisant passer d’un lieu symbolique de la perte d’autonomie à un facilitateur du maintien à domicile et, au-delà, d’une logique de « structure » à une logique de « prestations ». Le concept d’EHPAD « hors les murs » répond à l’aspiration de vivre chez soi : 83% des Français déclarent souhaiter rester vivre à domicile plutôt que de vivre en établissement.

Juillet 2020

COMPLEMENTAIRE SANTE : LA GUERRE DE LA COMMUNICATION EST LANCEE

Les organismes complémentaires doivent anticiper l’éventuelle arrivée d’une taxe sur les dépenses non effectuées pendant la crise sanitaire. La guerre commerciale se jouera sur le terrain de la communication, selon des experts.

Selon une étude menée par OpusLine : en 2020, l’impact sur les cotisations non encaissées pourrait atteindre 50 millions d’euros par trimestre, auquel s’ajouteraient environ 650 millions d’euros sur la portabilité, et 1 milliard d’euros de prestations prévoyance supplémentaires. Il faudra faire preuve de pédagogie, d’autant plus que « 2020 risque d’être une année avec une moindre sinistralité mais qu’elle est encadrée par deux années à tendance haussière, 2019 et 2021 » indique Alix Pradère, associée co-fondatrice.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eQLH

Août 2020

LE GRAND CHANTIER DE LA SIMPLIFICATION ENTRE LES HOPITAUX ET LES ASSUREURS SANTE

Hôpitaux et assureurs travaillent à dématérialiser leurs échanges sur la prise en charge des patients. Les usagers devraient ainsi connaître directement ce qui leur reste à payer après un passage par l’hôpital. Les professionnels comptent quant à eux gagner du temps et de l’argent. Selon Alix Pradère, associée co-fondatrice, « Pour une grande partie du public, l’effet devrait être visible en 2021. A sa sortie de l’hôpital, le patient paiera seulement ce qui n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale et sa complémentaire, comme c’est déjà le cas en pharmacie. ».

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/dAH3

Septembre 2020

TELEMEDECINE: VERS UNE CONSOLIDATION DU MARCHE

Après un net ralentissement cet été, l’activité a repris en flèche depuis la rentrée, conséquence du rebond de l’épidémie. Selon Alix Pradère, associée co-fondatrice, « Il y aura forcément une consolidation du secteur dans un marché dynamique mais encore étroit où coexistent beaucoup d’acteurs récents ».

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://lnkd.in/df_J2_e

OpusLine est très fier d’avoir œuvré, depuis 2012, au développement de la télémédecine en France.

Octobre 2020

LES ASSUREURS SANTE DEPITES D’ETRE MIS HORS JEU SUR LES TELECONSULTATIONS

L’exécutif a annoncé que les téléconsultations seraient intégralement prises en charge par l’assurance maladie pendant encore deux ans. Les complémentaires, qui doivent être taxées du fait de la crise, s’inquiètent d’une remise en cause de leur rôle dans le financement du système de santé. « Certes, la téléconsultation aujourd’hui ne fait pas encore beaucoup de volumes, mais après la crise, elle pourrait peser beaucoup plus lourd » estime Alix Pradère, associée co-fondatrice.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/dZ2v

OpusLine est très fier d’avoir œuvré, depuis 2012, au développement de la télémédecine en France.

Novembre 2020

KORIAN REPOUSSE LES MURS DE LA DEPENDANCE

Le leader européen des EHPAD mise sur la colocation à domicile et les services de proximité pour rajeunir son modèle. Un marché qui attise la concurrence. « Le marché de l’EHPAD hors les murs a des perspectives intéressantes car les structures d’accueil actuelles ne permettent pas de faire face à la demande », observe Audrey Berling, associée.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/eQMv

L’INNOVATION ORGANISATIONNELLE, TECHNOLOGIQUE ET MEDICALE AU CŒUR DE LA PERFORMANCE DU SECTEUR DE LA SANTE

Alix Pradère, associée co-fondatrice, intervient sur l’innovation organisationnelle, technologique et médicale au cœur de la performance du secteur de la santé, en partenariat avec l’Institut Choiseul. « Notre système de santé salué pour sa qualité médicale, pour l’universalité de sa prise en charge élevée quels que soient les revenus du patient… reste critiqué pour sa difficulté à s’adapter du point de vue de son organisation et pour son coût élevé. »

Retrouvez l’ensemble de l’interview : https://urlz.fr/eaj3

OpusLine part of Accenture est fier d’avoir accompagné les acteurs de la santé dans leurs projets d’innovation de la transformation du système de santé !

Décembre 2020

LES ASSURES VONT POUVOIR CHANGER DE COMPLEMENTAIRE SANTE A TOUT MOMENT

Plébiscité par les représentants de consommateurs, ce regain de concurrence est accueilli fraîchement dans un secteur qui a dû encaisser d’importantes évolutions réglementaires ces dernières années. « C’est un marché sur lequel la situation économique des acteurs est déjà assez tendue », souligne Alix Pradère, associée co-fondatrice, rappelant que les assureurs santé ont dû encaisser d’importantes réformes ces dernières années, dont la mise en place du reste à charge zéro pour les assurés.

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://urlz.fr/esBm

OpusLine part of Accenture est fier d’accompagner de nombreux acteurs dans la compréhension et l’application d’évolutions réglementaires impactant le marché !

MUTUELLES SANTE : LES FRAIS DE GESTION ACCAPARENT 20% DE VOS COTISATIONS

Les coûts de fonctionnement ne sont pas pour rien dans l’inflation à venir, qui pénalisera fortement certains détenteurs de complémentaires. Par ailleurs l’instauration d’une taxe Covid sur les contrats individuels et collectifs et l’augmentation du taux d’impayés sur les contrats participeront aussi largement à cette inflation. Enfin, le risque que les déficits techniques augmente avec la hausse du taux de chômage devrait aussi expliquer une bonne partie de l’augmentation des cotisations. « Cette seule tendance pourrait renchérir de 1 à 2% le prix des complémentaires collectives » estime Alix Pradère, associée co-fondatrice.

LES COMPLEMENTAIRES SANTE DOIVENT MONTER AU PLUS VITE DANS LE TRAIN DE L’ESPACE NUMERIQUE DE SANTE

Dans une interview pour Codes Courtage, Alix Pradère, associée co-fondatrice, estime que « les complémentaires santé doivent rapidement se saisir de l’Espace numérique de santé (ENS) ».

Retrouvez l’ensemble de l’interview : https://urlz.fr/esj4

DEPENDANCE : DES ASSUREURS BOUSCULES

Face à la création d’une cinquième branche de Sécurité sociale, les organismes d’assurance s’interrogent encore sur les contours de leurs offres et s’orientent vers les services. Selon Audrey Berling, associée, « Les assureurs doivent clarifier leur promesse client ».

Retrouvez l’ensemble de l’article : https://lnkd.in/gKbUJCC

 

 

Retour à l’ensemble des actualités